Oublial

# A Propos #

 

      Je joue avec ma vie, sans psy, l’art un p… de défi, il incarne la vie même, l’aboutissement d’être, l’enchantement, cette réalité possible, malgré les entraves inutiles. Oui la vie n’a pas besoin d’art, la naissance, l’amour, mais l’art c’est simplement de donner du sens, alors que beaucoup travaillent sans chercher cela, juste une visibilité et crédibilité, l’art va au delà cherche au risque de déplaire, une vérité dans le ressenti, et cherche une révolution incessante des formes naissantes, montrer l’image du monde tel qu’il nous apparait avec un recul énorme (celui de son être propre), en manque d’innovation dans nos blocages, façons de vivre, l’art délasse, c’est l’expression spontanée qui mélange et synthétise, tout ce que sont nos vies actuellement. C’est audacieux avant tout. Les formes que l’on construit dans cette voie ne sont pas forcément compréhensibles au premier abord mais deviennent souvent sacrées par la suite, représentatives au plus profond d’une époque, de ce que vivait vraiment les gens. Si tout le monde faisait sa mission ou le travail qui lui est donné en cherchant à lui donner le plus de sens possible, c’est à dire traduire ce que l’on voit à travers la discipline et le matériau et en tirer tout son potentiel, quitte à bousculer gentiment les règles du jeu, si tout le monde se mettait à montrer comment personnellement il vit et voit le monde, à travers son être sacré, avec sa sensibilité parfaite, la société serait une belle oeuvre d’amour et de paix.

 

 

cliquez ici

Feuillet cartonné à partir du blog

oublialcard5.jpg

 

Recueil Oublial.

Cartes postales détachables

Hélène Boizeau & Maxime Le Meillour. 30 exemplaires de 15 pages.  2015